DeRniÈrEs EnCrEs :: Strangers + Avarie Marium

STRANGERS, la toute première publication aux pages rêveuses de theo vonwood est maintenant aussi disponible en ligne.
Vous pouvez vous la procurer ici :
commander

Strangers, petit monstre découvrant des pages oniriques et sensuelles, au coeur desquelles un flot de personnages dérangeants s’enchevêtrent et se divisent,
dans un double jeu graphique et émotionnel.
La rencontre entre des mondes, entre tout un chacun, entre des étrangers. Être étranger à soi-même.
Oublions toute forme de rationalité, car dans ce monde-ci, même les cases se disloquent.

Livre 16 pages + couverture à rabat, 21x30cm,
reliure couture fil jaune fluo faite main,
entièrement sérigraphié sur papiers Fedrigoni Arcoprint Edizioni 1.7 130 gr et Freelife Velum 260gr,
visuels pages intérieures 2 à 3 couleurs, couverture 4 + 1 couleurs (recto / verso)
13 couleurs au total,
150 exemplaires numérotés,
édition EpOx et BoTOx, atelier Metemphase, novembre 2017 – 27€

***   ***   ***

Et comme « au diable l’avarice », pour cette fin d’année les éditions EpOx et BoTOx ont également embelli leur catalogue d’une belle grande affiche supplémentaire.
Si elle vous plait, elle se commande par là :
commander

AVARIE MARIUMAude Carbone

Mix audacieux de kitsch, de symbolique religieuse et de fruits de mer pour une composition explosive et explosée, qui « met en vitrail » une icône à la fois moderne et décadente dans un style très emprunt au tattoo « Newschool »

Affiche sérigraphiée 4 couleurs, 70x50cm,
sur papier Fedrigoni Freelife Vellum 260gr,
31 exemplaires signés et numérotés,
édition EpOx et BoTOx, Atelier Metemphase, novembre 2017 – 40€

Publicités

…:: Strangers – on the edge ::…

IMG_20171103_112754

Chose dite chose faite, le papier a pris l’encre et les livres prendront bientôt le pli.
Strangers – l’ouvrage « premier-né » de theo vonwood est sur le point d’aboutir.

Strangers, petit monstre découvrant des pages oniriques et sensuelles, au coeur desquelles un flot de personnages dérangeants s’enchevêtrent et se divisent, dans un double jeu graphique et émotionnel.
La rencontre entre des mondes, entre tout un chacun, entre des étrangers. Être étranger à soi-même.
Oublions toute forme de rationalité, car dans ce monde-ci, même les cases se disloquent.

Encore un peu de patience, la sortie officielle est prévue pour le mois prochain :
>>> Vendredi 15 décembre (L’Embobineuse – Marseille)
>>> Voir l’événement

***

No sooner said than done, the paper took the ink and the books will soon take the trick. Strangers – the theo vonwood‘s « first-born » publication – is about to come to fruition.

Strangers, little monster uncovering oniric and sensual pages, in the heart of whom a stream of disturbing characters mix together and split, on the graphical and emotional sidelines.
The meeting in between two worlds, between anyone and between strangers. Being a stranger to oneself.
Forget about any kind of rationality, because in this precise world, even the strip cells collapse.

Stay patient, the official release is planned for next month :
>>> Friday December, 15th (L’Embobineuse – Marseille)
>>> See the event

« Strangers » en gestation – theo vonwood

En août dernier, l’impression de l’affiche Weltinnenraumtheo vonwood – annonçait le projet plus global dont elle est extraite : Strangers. Un livre.

Mise en bouche au compte goutte, c’est un petit monstre qui se tapit dans l’ombre et sur lequel peu à peu la lumière se fait, les contours se dessinent et les pages s’animent.
Au coeur de celles-ci, un flot de personnages dérangeants, qui s’enchevêtrent et se divisent, dans un double jeu graphique et émotionnel.
La rencontre entre des mondes, entre tout un chacun, entre des étrangers. Être étranger à soi-même.
Oublions toute forme de rationalité, car dans ce monde-ci, même les cases se disloquent.

Impressions : octobre/novembre
Sortie officielle : Vendredi 15 décembre (L’Embobineuse – Marseille)

***

Last August, the printing of the Weltinnenraum poster – theo vonwood – announced the more global project whose it’s an excerpt : Strangers. A book.

Drop by drop introduction, it’s a little hidden in the shadow monster which is slowly brung to light, whose outlines are shaped and pages come to life.
In the heart of these ones, a stream of disturbing characters, that mix together and split, on the graphical and emotional sidelines.
The meeting in between two worlds, between anyone and between strangers. Being a stranger to oneself.
Forget about any kind of rationality, because in this precise world, even the strip cells collapse.

Printing : october/novembe
Official release : Friday, December 15th (L’Embobineuse – Marseille)

« LeS GouLuEs » (2)

famille

sexdoll-betty

Betty

Un mois après les premiers méfaits, nous avons récidivé !
La série de « Goulues » entamée en juillet dernier a vu sa famille s’agrandir, et les mamans sont heureuses de cette portée de 50 poupées (au total) sérigraphiées, cousues, brodées pour certaines d’entre elles et façonnées à la main avec beaucoup d’amour (et de patience…).

Le vice a même été poussé jusqu’à leur attribuer un nom à chacune d’elle.
Une bonne partie a déjà été adoptée, l’autre se languit de nouveaux parents attentionnés !

Celles disponibles en ligne sont visible ICI (3 modèles : simple, brodée, de luxe), les autres voyageront sur les prochains salons et festivals.

 

 

***

kimberley-book

Kimberley

Les « Goulues » sont des poupée-sexdoll, haute de 40cm, sérigraphiée sur coton de luxe, en noir et vert OU rose OU orange fluo, (2 couleurs recto, 2 couleurs verso).
+ broderie simple ou de luxe suivant les modèles (couleurs variées)
Conçues, imprimées et réalisées par les soins de Suzelle Yanguissa (Créatrice textile) et Aude Carbone (Dessinatrice, sérigraphe) en juillet/août 2017.
Modèles uniques.

commander

 

 

 

Mise en scène et crédit photo « Betty » : D-B-S Picsmaker

…:: WeLTiNNeNrAuM – [nouvelle affiche] ::…

weltinnenraum-theovonwood

« Weltinnenraum », projection fantasmatique et image miroir d’un univers que l’on porte en soi et qui nous porte tout à la fois, mise en abîme infinie d’un intérieur qui s’extériorise, et vice versa…

« Weltinnenraum », une affiche réalisée par theo vonwood, et imprimée sur une courte résidence ces derniers jours à l’atelier.

theo vonwood dont le reste de ses productions graphiques feront l’objet d’un livre : « Strangers », qui sortira aux éditions EpOx et BoTOx à la fin de l’année.

Affiche sérigraphiée 3 couleurs, 43 exemplaires signés et numérotés, 70x50cm.
Impressions août 2017.

commander

« LeS GoULuEs » [Sexdolls]

,armee-de-goulues

Un remake des Gremlins ??? Presque !
La première session de juillet avec Suzelle Yanguissa a donné naissance à une douzaine de « Goulues », rebaptisées ainsi compte tenu de la quantité de ouate que ces adorables bébés engloutissent.

merciBetty, Gertrude, Anastasia, Buffy, Daisy, Melusine, Médusa, Brenda, Loïs, Cindy, Cosette et Marceline ont ainsi vu le jour, et 6 d’entre elles ont déjà été adoptées, merci ! Les 6 autres partent à Toulouse avec Suzelle pour un défilé de mode au Rope Camp Festival les 12 et 13 août prochains.

Les 38 autres petits monstres nous restant à façonner (sur les 50 prévus) feront l’objet d’une nouvelle session «créa-couture-et-tasse-de-thé» à la fin du mois d’août, et il vous sera alors à nouveau possible de devenir maman, ou papa, ou encore les deux…
Affaire à suivre, et en attendant, quelques photos « report » de la résidence « pouponnière et maternité »… :

 

CoLLaBoRaTiOn :: SeXXXdoLL !

trio

Ça faisait un moment qu’il en était question, que ça traînait, faute de temps, mauvaise configuration (procrastination ?)… Puis un jour, un, deux, trois textos : « Eh copine, je vois que tu fais plein de trucs, ça me motive grave ! ça te dirait pas que je me ramène et on tente de produire un truc ensemble, comme une résidence ?! – Mais carrément ! Et attends, tu te rappelles de cette vague idée de reprendre le design de la poupée que j’avais dessinée pour en faire une en vrai ??! Et si on faisait ça ?? – Banco !!! »

C’est ainsi que commence la fabuleuse collaboration de Suzelle Yanguissa et Aude Carbone, respectivement créatrice textile et dessinatrice sérigraphe, autour de ce projet à la fois parti d’un fou rire et pourtant abordé avec tout le sérieux nécessaire à la réalisation technique d’une cinquantaine de poupées, pardon, de sexdolls ! d’environ 40cm de haut, imprimées en deux couleurs sur coton de luxe, dont certains modèles seront même brodés (oui !) par les doigts gracieux de dame Suz’…

Que du bonheur  !
Les filles sont en cours de réalisation, en attendant de nouvelles infos, voici quelques photos :

…:: RoUgE BrUiT ::…

« Rouge Bruit », premier ouvrage collectif des éditions EpOx et BoTOx, et premier volume de la collection Spectrôm.
Livre 36 pages + couverture à rabat, dos carré cousu collé, reliure faite main, 15×20cm.
Entièrement sérigraphié (pages intérieures et couverture : 2 couleurs recto / verso) sur papier blanc Fedrigoni 135 gr (pages intérieures) et papier rouge Fedrigoni Sirio Lampone 290gr (couverture).
150 exemplaires numérotés.
Édition EpOx et BoTOx, mai 2017.
commander

36 artistes ont répondu à la thématique du même nom -Rouge Bruit- par la production d’un visuel accompagné d’une ou deux lignes de texte, comme une légende.
A la manière d’un cadavre exquis, les images ont été associées dans le livre en fonction de ces bouts de phrase, afin de créer une histoire surréaliste.
L’exposition présentera l’intégralité des participations graphiques à l’ouvrage.

Participants : Simon Fusté de Bona (FR) – Bernardino Duccio Costantino (IT) – Andreas Marchal (FR) – Nours Maloso (FR) – Albert Foolmoon (FR) – Scott Dessert (FR/EN) – Monchoco (FR) – Julien Gardon (FR) – Darkam (IT/DE) – A4 Putevie (FR) – theo vonwood (FR) – Brumes & Le Gueux (FR) – Soya (ES/FR) – Janta Island (DE) – Audrey Faury (FR) – Pakito Bolino (FR/JP) – Ben Sanair (FR) – Paul Cayet (FR) – Bill Noir (FR) – Carles G.O’D. (ES) – Nicomix (FR) – Le Duc Bastard (FR) – Sam Szymanski (FR) – Pierre Jarriges (FR) – Andrea Rausch (DE) – Piet du Congo (BE) – ZZT’off (FR) – Aurex (FR) – Mehdi Beneitez (FR) – Walter Gross (US) – Herbot (FR) – Pierre Bolide (FR) – Antoine Duthoit (FR) – Jean-Jacques Tachdjian (FR) – Tommy Gun (IT) – Aude Carbone (FR)

***

Retour sur l’expo-vernissage au Sterput en 5 photos ! :

« Rouge Bruit » :: Première édition collective EpOx et BoTOx

Visuel-portfolio-RougeBruit

Ooooouuuuuuuuh… la rumeur se fait de plus en plus forte, car oui ! l’échéance approche, l’objet prend forme et le livre prend pli, maintenant qu’il a pris  l’encre.

« Rouge Bruit », premier ouvrage collectif des éditions EpOx et BoTOx, et premier volume de la collection Spectrôm, se coupe, se coud, se colle et fera sa sortie dans quelques jours à Bruxelles,
le 26 mai pour être exact, de 17h à 22h à la Galerie E² / Sterput

(Rue du pont-neuf, 4 – 1000 Bruxelles – Expo visible du 25 au 27 mai)
Vernissage, expo, concerts et volupté…

Plus d’infos :

> Sur le site de la galerie E²
> Sur l’événement FB

« Rouge Bruit » :
Du thème au titre, tome 1.
Un cadavre exquis, composition inattendue et improvisée de ses interprétations graphiques et textuelles.
Rouge Bruit est une histoire. Sortie d’un autre part.
Un fil rouge à suivre sans bruit.

36 artistes ont répondu à la thématique du même nom -Rouge Bruit- par la production d’un visuel accompagné d’une ou deux lignes de texte, comme une légende.
A la manière d’un cadavre exquis, les images ont été associées dans le livre en fonction de ces bouts de phrase, afin de créer une histoire surréaliste.
L’exposition présentera l’intégralité des participations graphiques à l’ouvrage.

Participants : Simon Fusté de Bona (FR) – Bernardino Duccio Constantino (IT) – Andreas Marchal (FR) – Nours Maloso (FR) – Albert Foolmoon (FR) – Scott Dessert (FR/EN) – Monchoco (FR) – Julien Gardon (FR) – Darkam (IT/DE) – A4 Putevie (FR) – theo vonwood (FR) – Brumes & Le Gueux (FR) – Soya (ES/FR) – Janta Island (DE) – Audrey Faury (FR) – Pakito Bolino (FR/JP) – Ben Sanair (FR) – Paul Cayet (FR) – Bill Noir (FR) – Carles G.O’D. (ES) – Nicomix (FR) – Le Duc Bastard (FR) – Sam Szymanski (FR) – Pierre Jarriges (FR) – Andrea Rausch (DE) – Piet du Congo (BE) – ZZT’off (FR) – Aurex (FR) – Mehdi Beneitez (FR) – Walter Gross (US) – Herbot (FR) – Pierre Bolide (FR) – Antoine Duthoit (FR) – Jean-Jacques Tachdjian (FR) – Tommy Gun (IT) – Aude Carbone (FR)

NoUvEaU LiVrE :: L’InSuRGé « Et Le CoQ PeUt BiEn ChAnTeR »

L’INSURGÉ « Et le coq peut bien chanter »

Recueil d’exposition

Illustrations et textes réalisés entre décembre 2016 et février 2017, dans le cadre de la 2eme édition de la manifestation d’art contemporain « Les Transversales », organisée par l’association Officine et sur le thème de « l’Insurgé », les 31 mars, 1er et 2 avril 2017.

couverture

Livre 24 pages + couverture, 22×30cm. Entièrement sérigraphié
(pages intérieures 1 à 2 couleurs, couverture 1 couleur), 100 exemplaires numérotés.
Illustrations et textes : Aude Carbone.
Édition EpOx et BoTOx, mars 2017.
commander

Texte d’intention :

« Une culture qui ne serait pas une insurrection permanente de l’esprit,
ne serait qu’une industrie de plus »
Jean-Marie Domenach (L’Europe, le défi culturel – 1990)

***

Qu’est l’artiste qui s’insurge ?

Une farce. Ironique, absurde, décalée.
Une belle mascarade que cette insurrection. Et personne n’y échappe. À grand renfort de slogans et de grands mots, de grands maux, le carnaval bat son plein et la manifestation devient spectacle, amer défilé de revendications fades et dépossédées.
Mais les masques doivent tenir et le coq, rester fier !

Emmitouflés dans une couette de mauvaise fois, bordés d’ennui et de désœuvrement, les pantins se mutinent face à des épouvantails.Bonne conscience.
Et ces corps mutilés, à l’image de ces prises de position bancales, de ces parts de nous-même amputées, d’un libre arbitre vendu.
Hypocrite feu de paille.

Engourdi au creux de cocons douillets, futures tombes, où la suffisance de la consommation permanente, incessante et omnisciente annihile toute forme de rébellion, noyant le fond dans la forme, labellisant les idées, cotant les revendications en bourse, devenu vide de sens et insipide,
l’insurgé est -maintenant- un produit qu’il faut vendre.

Info ou intox ?
Regardez la télé, lisez donc le journal. Tout sera plus clair, prémâché et facile à digérer. Amalgame d’idées, d’images et de mots associés, collés ensemble, et qui s’indignent pour vendre du cliché : ce que nous attendons.
Moulins à vent pour d’autres révoltes frivoles.

Serais-je cet insurgé(e) ?…